Facile à transmettre, élaborée sur des bases scientifiques, bénéfique pour la santé et attractive.
La technique Nordic ALFA est davantage qu‘une simple notion pour définir une technique. ALFA est une méthode plaisante pour pratiquer la marche nordique et se maintenir en bonne santé. Si l‘on commence dès le départ avec la technique Nordic ALFA et la méthode des 7 steps en suivant un cours enseigné par un instructeur qualifié, cela permet non seulement d‘apprendre plus vite et correctement, mais aussi d‘avoir plus de plaisir à bouger selon le concept global du Nordic Walking.
La technique Nordic ALFA est enseignée uniquement par des instructeurs e coaches ALFA formés par l’organisation de Swiss Nordic Fitness SNO.

A – Alignement posture
Il faut veiller à l‘alignement naturel de la colonne vertébrale pour avoir une allure fo nctionnelle et agréable pour le dos. A cet égard, la position du bassin est l‘un des élément clé. Une attitude droite nous permet d‘avancer dans la vie avec plus de confiance en soi.

L – Long bras
Pendant la phase d‘élan et de poussée du Nordic Walking, le bras long garantit un engagement optimal de la musculature des bras et du buste et assure un déroulement harmonieux du mouvement entier. Il  s‘agit de faire des mouvements amples pour pratiquer une technique effective de marche nordique avec des pas adaptés.

F – Fonctionnel bâton
Un angle d‘inclinaison du bâton d‘env. 60° offre au marcheur nordique une combinaison optimale entre appui et accessoire d‘entraînement. L‘angle du bâton associé à la bonne longueur des bâtons est la base d‘une technique fonctionnelle de Nordic Walking, qui ne peut en aucun cas être réalisée avec un bâton posé trop droit. Seul un angle optimal du bâton dont on pose la pointe latéralement sous le centre de gravité permet une phase de poussée fluide à côté du bâton.

A – Adapter le pas
Il s‘agit d‘adapter la longueur du pas à chaque situation, en commençant par un mouvement fonctionnel de déroulement du pied. La longueur de la foulée dépend de l‘ampleur du mouvement des bras. Donc: jusqu‘où vais-je avancer à côté du bâton d‘appui et jusqu‘où vais-je élancer le bras opposé pour me propulser vers l‘avant? Là aussi, le succès dépend de la bonne longueur des bâtons. La longueur du pas dépend encore de la nature du terrain et aussi de la constitution du marcheur.